Inauguration de la salle des arts le 11/03/2016

inauguration1
Sur la scène de la nouvelle salle des arts, 
le Président de la MJC d’Escalquens, 
Pascal  Gosman, 
le maire, Alain Serieys 
et Jacques Lemontagner, 
directeur   régional des MJC.

On l’espérait depuis longtemps, on l’attendait avec une impatience non feinte et elle est devenue une réalité, la salle des Arts de la MJC vient d’être inaugurée à la grande satisfaction de tous. «La réflexion que nous avons eue, expliquait Pascal Gosman, le président de la MJC, s’appuyait sur une conviction puisque depuis quelques années un nouvel élan anime notre MJC. Ce nouveau lieu doit devenir un outil précieux engendrant un dynamisme artistique et culturel. A court terme, il faut que les adhérents ne soient plus de simples participants mais de véritables acteurs de leurs loisirs culturels et notre MJC un lieu incontournable du développement des arts et de la culture dans notre commune.» Comme le précisait le président, cette salle, uniquement financée sur les fonds propres de la MJC, est appelée à rester sur la dominante du spectacle vivant mais son utilisation comprendra deux volets, un interne et un externe. «Ces différentes pistes, concluait Pascal Gosman, vont petit à petit prendre forme et donner la plénitude de leur sens. Déjà un «collectif» d’ateliers s’est mis au travail.» Il évoquait aussi le projet de création d’une radio. Le maire, Alain Serieys, ne cachait pas sa satisfaction. La salle des Arts vient prendre la place de l’ancienne bibliothèque et le local a été mis à disposition par la mairie qui a également aidé pour les peintures et l’électricité. «Escalquens avait une bibliothèque sous dimensionnée par rapport à sa population, disait le maire,. Nous voulons faire que la vie soit plus facile ensemble dans l’éducation, le cadre de vie et la MJC est un axe fort avec la mairie. Les choses ont pris une autre dimension quand tu es arrivé et William Garcia aussi. Vous avez transformé l’essai. Vous êtes en recherche et en création et à l’initiative de choses qui se font et qui se font bien.» Jacques Le Montagner, directeur régional des MJC, disait à son tour le plaisir qu’il avait de voir cette réalisation. «C’est un lieu de diffusion, de formation et de pratique, concluait-il. Cela veut dire que les gens vont côtoyer un répertoire qui participe à donner de la lumière à la cité et empêche de tomber dans le sombre et le rien».

Source LADEPECHE.fr

×

Les commentaires sont fermés