Fête catalane de la St Jordi 2017

St Jordi 2017

Cette année encore, l’atelier « sardanes et danses de la péninsule Ibérique » de la MJC d’Escalquens, avec la participation du Casal Català de Toulouse a fêté la St Jordi à la salle des fêtes d’Escalquens ce samedi 29 avril.

Un petit rappel s’impose pour expliquer la signification de cette fête tout à fait  culturelle qui se célèbre le 23 avril en Catalogne (sud). St Jordi (St Georges) est devenu le patron de la Catalogne mais aussi de différents pays parmi lesquels on peut citer l’Angleterre.

La St jordi est une coutume catalane qui associe les livres et les roses depuis que l’UNESCO a fait du 23 avril la journée mondiale du livre et du droit d’auteur. C’est un éditeur barcelonais qui, en 1926, a eu l’idée de célébrer le livre le jour anniversaire de la mort de Cervantes mais aussi de Shakespeare.

Quant à la rose, la légende raconte qu’un horrible dragon à tête de serpent portant des cornes, recouvert d’écailles semait la terreur en Catalogne et dévorait toutes les personnes qu’il rencontrait. Après un tirage au sort pour s’en débarrasser, ce fut la princesse du royaume qui fut désignée pour l’affronter. En chemin, elle rencontra le chevalier Jordi qui eut pitié d’elle et décida d’aller le combattre à sa place. Après une lutte acharnée, Jordi parvint à trancher la tête de l’animal et, immédiatement,  toute une pluie de roses jaillit. La rose est le symbole de l’amour. Voilà donc l’idée de la rose et des livres que les catalans et les catalanes s’offrent simultanément.

Pour Escalquens, le thème de cette année était les pays catalans. Rappelons qu’il s’agit de la Catalogne sud, mais aussi celle du nord des Pyrénées, de l’Andorre, du pays Valencien, des Iles Baléares mais également de l’Alguer en Sardaigne.

Pour honorer toutes ces région, des questions sous forme de jeux ont été posées aux convives qui, par ailleurs, ont eu plaisir à déguster un repas typiquement catalan : »meló amb pernil », « canelons », fromage, « braç de gitano » avec de la « nata » et des fraises.

Des prix ont bien sûr été décernés aux auteurs en herbe qui s’étaient proposés  de rédiger un petit récit en langue catalane.

La soirée a été ponctuée de danses en provenance des différentes régions des pays catalans : des sardanes pour la Catalogne, des jotes et des boleros pour les Baléares, une Séguidilla pour le pays Valencien… toutes pratiquées par un très grand nombre de participants.

Cette agréable soirée qui s’est déroulée dans la joie et la bonne humeur a pris fin aux alentours de minuit.

ARTICLE LADEPECHE.FR DU 25 AVRIL :

Sans titre

×

Les commentaires sont fermés